Relations entre pouvoirs publics et associations, encore une politique de gauche !

Après plus de deux ans de concertation, la circulaire « Valls », qui remplace la circulaire « Fillon » sur « les relations entre les pouvoirs publics et les associations » a été publiée le 29 septembre 2015.
Le Collectif des Associations Citoyennes (CAC, qui s’est constitué dès 2010 en opposition à la circulaire Fillon et à la marchandisation de la vie associative) a participé activement à l’élaboration de cette circulaire qui apporte de nombreuses améliorations et des avancées importantes, par rapport à la circulaire Fillon.
La place essentielle des associations dans la vie collective de la nation et le fonctionnement de notre modèle de société est reconnue et leur rôle est conforté « dans la construction de réponses originales et pertinentes aux enjeux actuels ».
La qualité du dialogue et du travail réalisé en concertation permet de sortir de la logique du « tout prestataire ou marchand » qui prévalait auparavant, en instaurant une séparation claire entre activité économique et non économique. Cela permettra d’instaurer de nouvelles relations partenariales entre associations et collectivités et même avec l’État.

Bien sûr, il faudra veiller à ce que la diminution des dotations aux collectivités, et par voie de conséquence, des financements aux associations, ne pénalisent pas ces dernières…
Mais cette circulaire donne un tout autre éclairage sur la valeur
sociale et humaine que reconnait le Gouvernement Valls à la contribution des associations citoyennes à l’intérêt général et au bien commun, bien loin de la vision uniquement marchande du précédent gouvernement !

Share Button

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>